Identifiez-vous

REUTERS - Rupert Murdoch, directeur général de News Corp, a prévu de se rendre à Londres samedi pour tenter de règler la crise née de l'affaire des écoutes téléphoniques qui l'a contraint à mettre un terme à l'activité de son tabloïd, News of the World, au centre du scandale. La police a arrêté vendredi Andy Coulson, rédacteur en chef du journal de à , qui avait démissionné après que l'un de ses journalistes et un enquêteur privé avaient été inculpés pour avoir écouté des conversations téléphoniques de la famille royale.

Coulson, ancien directeur de la communication du Premier ministre David Cameron, a affirmé ne jamais avoir été au courant de ces pratiques. Autre personnalité de premier plan, Andy Coulson, 45 ans, a été le conseiller médias de David Cameron de à , après son passage au NotW. Il lui est notamment reproché alors qu'il était patron de la rédaction, d'avoir payé des fonctionnaires pour obtenir un annuaire contenant les coordonnées téléphoniques de membres de la famille royale.

Écoute téléphonique : le scandale qui fait trembler Londres

Deux autres anciens responsables du tabloïd, Stuart Kuttner et Ian Edmondson, ainsi que l'ancien correspondant royal Clive Goodman, seront également sur le banc des accusés. La retentissante affaire du "phone hacking" a culminé en juillet Rupert Murdoch avait alors dû fermer précipitamment le News of the World , plus gros tirage de la presse anglaise vieux de ans, après la révélation que le téléphone portable de Milly Dowler, une jeune fille disparue et finalement retrouvée assassinée, avait été mis sur écoute par le journal.

Le scandale a abouti à une longue enquête publique sur les pratiques de la puissante presse britannique, menée par le magistrat Brian Leveson. Au nombre des victimes, Hugh Grant et une ribambelle d'autres victimes d'intrusions de la presse tabloïde sont venus livrer leur expérience. Mais le rapport qui a résulté de ce grand déballage, préconisant la mise en place d'un organe indépendant de surveillance capable de contraindre les journaux à mieux se comporter et en cas de dérive à publier des excuses et à payer des amendes exemplaires, est resté jusqu'à présent lettre morte.

Le décès de cet homme qui avait été licencié de NoW pour des problèmes d'alcool et de drogues reste pour le moment inexpliqué.

Quelques jours après ces déclarations, Scotland Yard rouvre l'enquête mais ne trouve pas de preuves. Un ancien vice-premier ministre, Lord Prescott, demande une évaluation de l'enquête policière.

Scandale des écoutes «News of the world»: Le procès s'ouvre lundi au Royaume-Uni

Il dit douter du fait que la police ait examiné toutes les pistes. Le 5 janvier , le tabloïd annonce la suspension de l'un de ses cadres, Ian Edmonson, après une enquête interne. Le 17, Glenn Mulcaire, le détective privé, déclare que M.

Nos Vidéos

Edmonson lui avait commandé les écoutes. Pressé de s'expliquer sur ses anciennes fonctions, Andy Coulson, porte-parole du premier ministre, David Cameron, démissionne le 21 janvier. La police lance une nouvelle enquête cinq jours plus tard. Le journal est contraint d'indemniser deux de ses victimes : l'actrice Sienna Miller, en mai, puis l'ancien footballeur Andy Gray. Le 4 juillet, le Guardian révèle que News of the world a piraté la messagerie de Milly Dowler, une fillette de 13 ans, assassinée en D'après le quotidien britannique, les détectives mandatés par NoW ont supprimé des messages sur la boîte vocale.

A l'époque, cette suppression avait été interprêtée comme une preuve de vie par les enquêteurs. Le lendemain, les annonceurs décident de boycotter le journal. Le 7 juillet, James Murdoch annonce la fermeture du titre, qui paraît le 10 juillet pour la dernière fois. Lire la chronologie complète de l'affaire sur le site du Guardian.

Le 13 juillet, le groupe a annoncé qu'il retirait son offre. Rupert Murdoch a été contraint de se séparer de l'une de ses proches, Rebekah Brooks , la directrice de News International, la division britannique de News Corp.

Rédactrice en chef de NoW de à , elle n'a pas résisté aux critiques. Convoquée par la police londonienne le 17 juillet, elle a été arrêtée puis libérée sous caution. Certains actionnaires ont même enclenché des poursuites contre le groupe. Ils lui reprochent de ne pas avoir été au courant des pratiques en cours à News of the World et de ne pas y avoir mis fin.

Suivez-nous

Les activités du groupe de Murdoch à l'étranger souffrent également du scandale. Aux Etats-Unis, Les Hinton, le directeur général de la société Dow Jones et directeur de la publication du Wall Street Journal , a remis sa démission, vendredi 15 juillet.


  1. Ecoute telephonique news of the world;
  2. L'affaire des écoutes, le scandale qui menace l'empire Murdoch;
  3. geolocaliser telephones download free.
  4. Scandale des écoutes illégales: Tout savoir sur le scandale touchant le groupe de Rupert Murdoch.
  5. localiser telephone wiko!

Entre et , il présidait News International.